Mikaël Relave

Mikael Relave

Les œuvres très singulières et captivantes de Michael Relave ont à voir avec des mythologies imaginaires, vaguement inspirées peut-être par des divinités indiennes, asiatiques, africaines ou australiennes, des dessins alchimiques, des icônes et des images pieuses. Elles s’inventent dans des parentés disparates pour fonder un imagier essentiellement imparti à la célébration de la femme, de la rotondité et de la fécondité. La femme comme délicieux nombril du monde. La femme comme garantie d’un monde vivant et viable. La célébration de la femme radieuse parmi la prolifération de ses outils métaphysiques, splendide au cœur de ses floraisons sublimes de seins ou de fleurs métonymiques du sexe féminin. Mais aussi, l’œuvre, qui chante la fécondité, exalte, dans un bel imagier, paisible et proliférant, les associations d’images et formes phalliques (tours, reptiles), la célébration de l’appariement (couple d’oiseaux superbes) et
celle de la fertilité féminine, aérienne, représentée par exemple, par un superbe oiseau femelle portant un enfant à bout de bras. Là aussi, dans le dépassement des frontières, humanité et animalité se conjoignent ou se réconcilient.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s