Monique PEYROUX

Après avoir fait des dessins à l’encre de chine, j’ai pratiqué le pastel, puis, mon dévolu s’est porté sur l’aquarelle suite à une exposition où des œuvres ont attiré mon attention.

  A la lecture de revues spécialisées, je puisais déjà en celles-ci les premiers éléments de départ.Puis vint le moment des stages, auprès d’artistes nationaux  et internationaux (J .C Papeix, J. Gallizia, Cao Ben An,

G.Brunerie, O.Feller, A. Coppola D. Brot) . Plusieurs d’entre eux confirmèrent mon choix, ma détermination dans cette voie.

  Je travaillais inlassablement à la recherche de la fluidité, aux jeux de lumière le cheminement des pigments dans l’eau.

  Ma recherche artistique et personnelle s’affirma.

  L’aquarelle est devenue une nécessité, un besoin et la difficulté, la complexité sont pour moi un défit qui soutient ma motivation.
L’aquarelle nous fait comprendre que rien n’est jamais achevé et acquis et qu’il faut garder beaucoup d’humilité.

   

 

Publicités